Visa pour la Turquie : Les conditions d’octroi se compliquent

Visa pour la Turquie : Les conditions d’octroi se compliquent
Un visa pour les États-Unis, le Royaume-Uni ou l’espace Schengen est désormais exigé
La Turquie a décidé de changer de système de délivrance de visas électroniques. En effet, la procédure se complique un peu et les conditions
d’octroi changeront à partir du 1er octobre 2019. C’est ce qu’a indiqué, ce mardi, un communiqué de la compagnie aérienne Turkish Airlines.

À partir du début du mois d’octobre, la Turquie ne délivrera pas de visas électroniques de type C1 aux Algériens âgés de 18 à 35 ans. Le visa
C1 était délivré suite à un traitement de dossier administratif seulement. De même, le visa B1, qui lui était délivré aux personnes âgées de
moins de 18 ans et plus des 35 ans, sera soumis à de rudes conditions de délivrance.
Visa pour les États-Unis, le Royaume-Uni ou l’espace Schengen exigé

En effet, parmi les nouvelles exigences figure celle d’avoir, au préalable, un visa ou une résidence en cours de validité pour les États-Unis, le
Royaume-Uni ou encore l’espace Schengen. Sur le site officiel de demande de visa pour la Turquie, sous l’onglet « Conditions préliminaires »,
le demandeur de visa, à savoir le demandeur algérien, ne peut pas aller plus loin s’il ne coche pas la condition suivante :
« Je suis titulaire d’un document à l’appui valide (Un visa Schengen ou un visa valide de l’un des trois pays suivants: États-Unis, Royaume-Uni

et Irlande ; ou bien un permis de séjour valide d’un pays Schengen ou de l’un des trois pays cités ci-dessus). Les visas électroniques ne sont
pas acceptés en tant que document à l’appui ».
Si le demandeur ne remplit pas cette condition, il devra faire sa demande auprès des services consulaires de l’ambassade de Turquie en
Algérie afin que cette autorité lui délivre une vignette sur son passeport, a expliqué le média en ligne ALG24. Enfin, la compagnie aérienne
Turkish Airlines a annoncé qu’« aucun remboursement exceptionnel ne sera accordé en cas de refus ou de refoulement de passagers à
l’enregistrement pour des problèmes de visa du type B1 ».